Building Haiti

Back to all blogs
0

Quelle est la situation des femmes sur le marché du travail et dans l’entreprenariat en Haïti ?

Haïti ne jouit pas actuellement d’une situation économique et sociale favorable à l’avancement des femmes dans la société. Le fort taux de chômage et la faiblesse des institutions ne facilitent pas l’entrée des jeunes des deux sexes dans le milieu du travail.

C’est une situation assez difficile pour les jeunes femmes en particulier tant au niveau de la formation professionnelle que dans la vie active. Mais la problématique de la parité des hommes et des femmes est mondiale et vu sur cet angle, les femmes Haïtiennes s’en sortent plutôt bien.

Malgré leur minorité dans les écoles supérieures, seulement 15% selon les chiffres du Ministère à la Condition Féminine, les femmes ont une présence dans les entreprises locales comparable à celle de nombreux pays dits développés.

Sur un échantillonnage de 1500 entreprises formelles établies dans le pays et enregistrées au programme PDMH, près de 30% des employés sont des femmes. On réalise aussi que 25% de ces entreprises sont constituées de plus de 50% de femmes.

A un autre niveau on constate que 27% des entreprises étudiées sont gérées ou sont la propriété de femmes et plus de 10% d’entre elles sont des entreprises de plus de 50 employés. En réalité les investissements et l’implication des femmes dans l’économie Haïtienne sont plus important que ne le reflète cet échantillon, les sociétés anonymes n’étant pas pris en compte.

En Haiti les politiques de soutien à l’avancement des femmes dans les entreprises sont négligeables, néanmoins leur présence dans la vie active est très significative et elles s’efforcent de plus en plus à s’impliquer dans les affaires. La consécration de deux femmes parmi 8 gagnants, alors que 5 avaient été sélectionnées, parmi 24 finalistes lors du concours « Entrepreneur de l’Année 2010 » de la compagnie Digicel, montre une fois de plus la présence marquée des femmes dans le milieu des affaires en Haïti, leur implication en générale dans la vie active et même leur niveau de réussite.

Toutefois, il reste encore beaucoup d’effort à faire pour améliorer leur situation. L’une des principales difficultés est le fait qu’il existe encore à ce jour, des sentiments non favorables à la présence des femmes dans certains secteurs d’activités et ces préjugés se font sentir dès le moment de choisir la profession. Le fossé sera long à combler.

Tags , , ,

Leave a Comment


Rss Feed Tweeter button Facebook button