Building Haiti

Back to all blogs
1

Haiti’s First Global Entrepreneurship Day Links Business Leaders with University Students / La première Journée Mondiale de l’Entreprenariat en Haïti met en contact des chefs d’entreprises avec des étudiants de diverses universités du pays

It seemed fitting that the first speaker at the first-ever Global Entrepreneurship Day in Haiti was Mathias Pierre, who rose from the ranks of the poor to launch a successful information technology business.

“Entrepreneurship is the antidote to poverty,” Pierre said in an introductory speech to the 60 business students from 10 Haitian universities that participated in the event. “It solves poverty, and when poverty is solved, solutions to all other problems follow.”

Max Chauvet, whose newspaper Le Nouvelliste would borrow Pierre’s inspired words for its headline story about the historic event the next day, reminded the students: “It is not the size of your business, but the size of your vision, that matters.”

Pierre André Dunbar, Director-General of the Ministry of Commerce and Industry went even further, urging on the young entrepreneurs:  “Don’t rest in theory—transform into action!”

The trio joined economist Lesly Jules of the Leadership Center and entrepreneurs Roberts Waddle, founder of the JOBPAW website, in a panel discussion on the challenges and potential of entrepreneurship in Haiti, followed by questions and answers from students. The afternoon was devoted to workshops for participating schools to come up with ideas for successful businesses that could overcome the challenges outlined by the panel.

Participating institutions were the Centre Universitaire Maurice Laroche, Centre de Technologies Moderne d’Haiti, Centre de Formation Professionnelle d’Haiti, Centre Management et de Productivité, Ecole de Commerce Julien Craan, Haiti Tec, Institut des Hautes Etudes Commerciales et Economiques, Institut National de Gestion et des Hautes Etudes Internationales, Infotronique, and Université Quisqueya (left). In addition, young entrepreneurs from Fondation ETRE talked about their recent entrepreneurship workshop in Montreal.

In his welcoming remarks, PDT Country Director Salim Loxley—joined by First Secretary (Development) Stephanie VanWestarp from the Embassy of Canada, which cosponsored the event—urged the students to “share ideas and then turn those ideas into action.”

The presentations by the universities bore witness to the potential of that counsel: the ideas and ventures cut across Haitian sectors and industries and ranged from strengthening agriculture to increasing tourism to propelling technological innovations. The winning presentation—“Zanmman Lakay,” or Almonds of Haiti, by Université Quisqueya—focused on developing Haiti’s under-utilized almond industry through agricultural improvements and by developing innovative products such as almond butter with export potential. The photo above shows Quisqueya students celebrating when the award was announced by a panel of judges from PDT and the Embassy of Canada.

The event, at the Karibe Hotel in Port-au-Prince, marked Haiti’s participation in Global Entrepreneurship Week (GEW) which started in 2004 at the initiative of former British Prime Minister Gordon Brown. More than 100 countries now host GEW events annually. The main point of contact for the GEW worldwide is the Kauffman Foundation, with PDT serving as the partner organization in Haiti. //

Ivy Kuperberg contributed to this article. Photographs by Sebastien Dossous.

La première Journée de l’Entreprenariat Global en Haïti met en contact des  chefs d’entreprises avec des étudiants de diverses universités du pays

Que le premier orateur à la première Journée Mondiale de l’Entreprenariat en Haïti soit Mathias Pierre a semblé tout à fait normal. Issu d’un environnement pauvre,  Mathias a su s’en sortir et lancer une Enterprise prospère dans le domaine de la Technologie de l’Information.

« L’esprit d’entreprise est l’antidote contre la pauvreté », a déclaré  Mathias Pierre dans son discours d’introduction pour les 60 étudiants en Gestion des Affaires provenant des 10 universités haïtiennes qui ont participé à l’événement.

« L’esprit d’entreprise résout la pauvreté, et lorsque la pauvreté est résolue, des solutions à tous les autres problèmes s’en suivent. »

Max Chauvet, dont journal Le Nouvelliste emprunterait l’inspiration qui émane des mots de Mathias Pierre pour les grands titres sur l’événement historique le lendemain, a fait remarquer aux étudiants : « Ce n’est pas l’envergure de votre entreprise, mais plutôt l’envergure de votre vision qui importe”.

Pierre André Dunbar, Directeur Général du Ministère du Commerce et de l’Industrie est allé encore plus loin, exhortant les jeunes entrepreneurs: « ne vous reposez pas sur la théorie — transformez-la en action! »

Le trio rejoignit l’économiste Lesly Jules, du Centre de Leadership et l’entrepreneur Roberts Waddle, fondateur du site  internet JOBPAW, à une table ronde sur les défis et les possibilités de l’entrepreneuriat en Haïti, suivie d’une session questions et réponses avec les étudiants.

L’après-midi a été consacrée à des ateliers invitant les institutions participantes à trouver des idées pour des entreprises prospères qui pourraient surmonter les difficultés énoncées et décrites par le panel.

Les institutions qui ont participé à cette journée : Le Centre Universitaire Maurice Laroche,  le Centre de Technologies Moderne d’Haïti, le  Centre de Formation Professionnelle d’Haïti, le Centre Management et de Productivité,  l’Ecole de Commerce Julien Cran, la Haïti Tec, l’Institut des Hautes Etudes Commerciales et Economiques, l’Institut National de Gestion et des Hautes Etudes Internationales, La Infotronique, et l’Université Quisqueya.

Il y avait aussi la participation de jeunes entrepreneurs de la Fondation ETRE qui se sont prononcés sur leur récent atelier de travail  à Montréal sur l’entreprenariat.

Dans son allocution de bienvenue,  le Directeur Régional de PDT Salim Oxley rejoint par le Premier Secrétaire (Développement) Stéphanie VanWestarp de l’ambassade du Canada, qui a coparrainé  cet événement- a exhorté les étudiants « à partager des idées et ensuite à transformer ces idées en action. »

Les présentations par les universités ont témoigné de la concrétisation possible de ce conseil : les idées  et les initiatives transcendent les secteurs haïtiens et les industries et varient  du renforcement de l’agriculture, en passant par le développement du secteur touristique jusqu’a la propulsion des innovations technologiques. La présentation gagnante « Zamman Lakay » ou Amandes d’Haïti, par l’Université Quisqueya- a mis l’accent sur le développement de l’industrie insuffisamment exploitée de l’amande d’ Haïti par des améliorations des techniques agricoles et le développement des produits innovateurs tels que le beurre d’amande qui a un  fort potentiel d’exportation. La photo ci-dessus montre les étudiants de Quisqueya célébrant leur victoire quand le prix a été annoncé par un jury de PDT et l’ambassade du Canada.

L’événement qui a eu lieu à l’Hôtel Karibe à Port-au-Prince, a marqué la participation d’Haïti à la Semaine Mondiale de l’Entreprenariat. Cette idée a débuté en 2004  sur l’initiative de l’ancien Premier Ministre britannique M. Gordon Brown. Plus de 100 pays organisent désormais  annuellement de tels événements. La Fondation Kauffman est le principal point de contact pour la Semaine Mondiale de l’Entreprenariat dans le monde entier et PDT représente  l’organisation partenaire en Haïti.

Matthias Pierre of GaMa Enterprises addresses Global Entrepreneurship Day.

A student workshop to devise successful businesses.

Student participants with PDT staff at the first annual Global Entrepreneurship Day in Haiti, November 17, 2011.

 

 

 

Tags , , ,

1 Comment

  1. […] Well With: Haiti’s first annual Global Entrepreneurship Day just concluded, which serves as another positive model of promoting Haitian-driven business ideas, […]

Leave a Comment


Rss Feed Tweeter button Facebook button