Building Haiti

Back to all blogs
2

Ivresse des Tropiques Turns local Tradition into a Thriving Business / Ivresse des Tropiques transforme une tradition locale en un business prospère

This case study is the second in a series on Haiti’s agribusiness sector. The series is timed to accompany the release this week ofPDT’s report on the agribusiness sector. Both the full report and a blog post about the report are available on the Peace Dividend Marketplace -Haiti website.

As a young girl, Kettelyne  Villemenay remembers watching her mother make cremas. The creamy drink is made from coconut, milk, and rum, and is a staple in the Haitian diet. When Kettelyne turned 10, her mother passed the baton. “It’s your turn to make it,” she told the young Kettylne. And Kettelyne did.

Fast forward to adulthood. Kettelyne, a born entrepreneur, started selling jewelry. But she never lost her passion for making cremas, as well as other Haitian drinks.

She explains: “People would come to my house to buy jewelry and I would offer them a drink. They would drink the cremas, or the passion fruit liquor, and ask me where I had bought it from.” She grins. “And I would say ‘buy it?’ I made it!”

Clients started putting in the orders for the homemade drinks-an initial order of 39 bottles doubled to 70, and Kettelyne was soon being asked to cater for parties and important festivities. “There’s definitely a season from cremas,” Kettlyne elaborates. “Haitians drink it year round, but come September you’re making a big batch. The drink has to mature for four months, and we need to make sure we’re well stocked for Christmas and Haitian Independence Day on January 1st. We made sure we had a lot that first season, and word got out.”

Soon, Kettlyne was moving full-time into the beverage business. “It got to the point where I realized it was going to become an actual company. The initial bottles I was using were old alcohol bottles with the labels pealed off! My friend recommended a graphic designer, and together we sat together and came up with a brand. For the name, I wanted something that non-French speakers would understand. We chose Ivresse des Tropiques, because it automatically recalls the Caribbean for numerous languages. We chose the label, with its palm trees, mountains, and bouqet of hibiscus, to symbolize the abundance, terrain, and joie de vivre of Haiti.”

Kettlyne sent bottles of her cremas to all the big supermarkets in Haiti. “I told them, ‘you’ve tried cremas before, but never like this.’” Soon Ivresse des Tropiques was being sold in 50 supermarkets throughout Port-au-Prince.

Kettlyne also credits events like PDT’s Food Expo for providing a strong foundation from which to promote her product. “Your clients will always be your strongest promoter,” she explains. “The Food Expo allowed me to meet with them face to face and also expand my client base. It gave us huge exposure and allowed us many new opportunities for sales.”

Indeed, Ivresses des Tropiques has nowhere to go but up. The brand sold over 5,000 bottles in 2011, and over 1,200 in the first month of 2012. Bottles of Ivresse des Tropiques were used in the gift baskets for one of the biggest Haitian companies, and  Kettyline is working to make the brand available at the new Duty-Free at the Port-au-Prince International Airport. The brand has grown so fast, that Kettyline will often be met by friends who ask her if she’s tried the cremas from  Ivresse des Tropiques. And then, Kettyline, laughing, tell them: “C’est moi!” //

Ivresse des Tropiques transforme une tradition locale en un business prospère

Cette étude de cas est le deuxième d’une série dans le secteur agro-alimentaire en Haïti. Elle est programmée pour accompagner la publication du rapport hebdomadaire de PDT dans ce secteur.  Vous trouverez sur le site Peace Dividend Marketplace-Haiti  le  rapport ainsi qu’un blog disponible pour toute consultation.

Kettelyne Villemenay se souvient que quand elle n’était encore qu’une petite fille, elle regardait sa mère préparer du Crémas.  La boisson onctueuse est fabriquée à partir de noix de coco, de lait et de rhum et est un élément de base dans l’alimentation en Haïti.  Quand Kettelyne a eu 10 ans, sa mère lui a passé le bâton.  « C’est ton tour de le faire », dit-elle à la jeune Kettelyne. Et Kettelyne l’a fait.

Passons rapidement à l’âge adulte.  Kettelyne, un entrepreneur né, a commencé par vendre des bijoux.  Mais elle n’a jamais perdu sa passion pour la préparation du crémas et d’autres liqueurs haïtiennes. Elle explique: “les gens venaient chez moi pour acheter des bijoux et je leur offrais à boire. Ils buvaient le crémas ou la liqueur de fruit de la passion (grenadia), et me demandaient d’où je les avais acheté.  Elle sourit.  “Et je leur disait ‘l’acheter? Je l’ai préparé”.

Les clients commençaient à placer des commandes pour la boisson alcoolisée fait-maison. Une première commande de 39 bouteilles est passée à 70, et bientôt on a demandé à Kettelyne d’en préparer pour des fêtes et des grandes festivités. Il y a définitivement une saison pour le crémas, élabore kettelyne.  Les haïtiens boivent toute l’année, mais dès que Septembre approche, on en prépare en quantité.  La boisson doit murir pendant 4 mois, et nous devons nous assurer que nous en avons suffisamment en stock pour la Noel et l’Independence d’Haïti le 1er Janvier.  Nous nous sommes assuré que nous en avions beaucoup pour cette première saison, et le bruit a couru, on en a parlé.

Peu après, Kettelyne s’est lancé à plein temps dans le business de liqueur,  “J’en suis arrivée au point où je me suis rendue compte que cela allait devenir une vrai entreprise.  Les premières bouteilles que j’utilisais étaient d’anciennes bouteilles d’alcool dont je grattais les étiquettes.  Mon ami m’a recommandé un graphiste, et ensemble nous avons cherché et avons trouvé une marque.  Pour le nom, je voulais quelque chose que ceux qui ne parlent pas français pourraient comprendre.  Nous avons choisi Ivresse des Tropiques, parce que ce nom rappelle automatiquement les Caraïbes dans plusieurs langues.  Nous avons choisi l’étiquette, avec ses palmiers, montagnes et bouquet d’hibiscus, pour symboliser l’abondance du terrain et la joie de vivre d’Haïti.

Kettelyne a envoyé des bouteilles de son crémas à tous les grands supermarchés d’Haïti.  « Je leur ai dit:’ vous avez essayé du crémas avant, mais jamais comme celui-ci ». Bientôt Ivresse des Tropique était vendu dans 50 supermarchés à travers Port-au-Prince.

Kettelyne reconnait également que des événements tels que la foire de l’Alimentation organisée par PDTa fourni une base solide à partir de laquelle elle peut faire la promotion de son produit. “Vos clients seront toujours vos plus grands promoteurs,” explique t-elle. “La Foire de l’Alimentation m’a permis de les rencontrer face à face et aussi d’élargir ma clientèle. La foire nous a donné une exposition énorme et nous a ouvert sur de nombreuses nouvelles opportunités pour les ventes. ”

En effet, Ivresses des Tropiques ne peut aller nulle part d’autre que vers le succès. La marque a vendu plus de 5,000 bouteilles d’alcool en 2011, et plus de 1,200 dans le premier mois de l’année 2012. Les bouteilles de Ivresse des Tropiques ont garni les paniers-cadeaux de l’une des plus grandes compagnies haïtiennes, et maintenant Kettyline est en train de faire la marque disponible à la nouvelle boutique hors-taxes de l’aéroport international.  La marque a connu une croissance si rapide que Kettelyne rencontre souvent des amis qui lui demandent si elle a essayé les crémas de Ivresse des Tropiques. Et puis, Kettyline, en riant, leur dit « C’est Moi ! »

 

Tags , ,

2 Comments

  1. Dear Ket,

    I really appreciate the way you start and your skill to increase this business by promoting the Haitian tradition through this product and realize your dream.
    It is really not easy to step forward the way you did however, using the same skill, creativity, keen interest in, we are sure and certain, everyone could beat this record.

    Congratulations and keep it tight.

    Yves GUERRIER
    CEO & CHAIRMAN
    SKY & EARTH SHIPPING WORLDWIDE S.A

  2. Wisly Douyon says:

    Dear Ket,
    What an inspiring story, congratulation!!! you are a living breathing inspiration and I hope you are the first of many others great successess to come. Wish you good luck and good success.
    Congrats
    Wisly Douyon
    Economist
    PhD student

Leave a Comment


Rss Feed Tweeter button Facebook button